Covers/ Commandes

Lettres à Joséphine:

 

Une maquette de couverture qui me tient tout particulièrement à cœur puisqu'il s'agit d'un ouvrage où j'ai pu présenter et retranscrire les lettres de mes ancêtres durant la grande guerre:

Décembre 1914, Joseph, 35 ans, est incorporé à Bollène avant d’être envoyé sur le front quelques mois plus tard.

 

Sa femme, Joséphine, un peu plus jeune que lui, et leurs trois filles Alice, Marie et Marcelle âgée de neuf, sept et cinq ans au départ de leur père, ont entretenu une correspondance avec lui durant toute cette période.

 

 « Je me porte bien… Mon tempérament sec me permettra de m’en tirer, et ma petite mignonne qui me gatte aussi. Je tiendrai bien jusqu’à la fin. » Joseph.

 

« Mon chéri, tu me dis que tu viendrais bien dormir avec moi, tu n’es pas seul à y penser. Que tu reposes tranquille pour te remettre de ta journée et rêver aussi à ta petite maman chérie qui t’envoie des milliers de baisers de tendresse et amour. »  Joséphine.

 

Ces textes ne font guère mention des combats, il est surtout ici question d’amour, celui de la famille, celui de ce couple aux prénoms joliment liés : Joseph et Joséphine.

 

Tour à tour pleines d’espoir, d’angoisses, d’humour et d’un amour constant qui a soudé cette famille paysanne face aux drames, ces lettres pleines de ce franc-parler et des expressions si pittoresques de l’époque  rendent leurs propos si porteurs d’émotions que leur portée en devient quelque part universelle.

Pour plus d'informations:

https://www.facebook.com/Lettres-%C3%A0-Jos%C3%A9phine-169312397149564/

 

En vente ici (ou Décitre - Amazon... ou contacter l'auteur): https://livre.fnac.com/a11193676/Karine-Chavas-Lettres-a-Josephine

 

 

Couvertures de livres

Jaquette CD

Photos pour la société Gaïa peinture-décoration

Associatif

  • Souvenange offre gratuitement aux parents qui le souhaitent :
  • des photographies de qualité professionnelle de leur bébé décédé, en intervenant à la maternité
  • un service de retouche des photographies existantes
    Lorsqu’un bébé décède pendant la grossesse, à la naissance ou quelques jours après, commence un long et difficile travail de deuil.
    Le souvenir photographique est alors un soutien important. L’image douce et tendre prise par nos photographes bénévoles pourra être regardée, montrée et placée dans l’album de famille. Il est la preuve de l’existence de cet enfant et permet de lui donner sa place dans la famille. « Nous ne photographions pas la mort, nous immortalisons l’amour »Tous les photographes bénévoles ont été choisis pour leurs valeurs humaines. Ils sont formés techniquement et éthiquement, sont sensibilisés au deuil périnatal et s’engagent à la discrétion, à la confidentialité et au respect.

Triptyques

Tarifs : 40 euros.

Présentés et vendus sous cadre 25x52cm (sous-verre).

Trois tirages photos 12x17cm. 

Possibilité de créer sa propre composition (simulée et envoyée par mail avant montage définitif).

Avant d'être photographe, j'étais peintre...

Reproductions (ou presque):

Mères-enfants:

Voyages:

Portraits:

Détournements divers

"Vous qui pénétrez dans mon cœur, ne faites-pas attention au désordre".

Jean Rochefort / Nous irons tous au paradis.

 

Pour info, le paysage est réel (vallée d'Aspe).